Comme un poisson dans la main

comme un poisson dans la main creation

Duo chorégraphique surréaliste inspiré par l'Univers de Léonora Carrington

Une lecture des êtres et des choses par le miroir du corps.

Deux personnages entre, comme dans les couloirs d’un rêve, dans l’Univers étrange et onirique de Léonora Carrington.

Léonora Carrington, peintre surréaliste et romancière mexicaine d’origine anglaise. On l’a dit « maîtresse de l’inframonde », elle puisait son inspiration à la fois dans les mythes celtiques et mayas.

Ses tableaux oniriques et énigmatiques ont étés notre point de départ pour questionner la notion de rêve tel que l’entendent les peuples amérindiens, le « voir au-delà du réel », tout ce qui nous lie les uns aux autres dans l’invisible…. Les messages cachés et symboles que l’on retrouve souvent dans les rêves et qui sont dans notre inconscient collectif comme des clefs ouvertes d’une autre relation au monde possible. Une fenêtre vers notre part sensible et vers ce qui nous relie à toutes choses.

« Fais-moi parcourir le Temps du Rêve
Où le temps et l’espace sont différents,
Pour que je puisse partager ces visions
Avec ceux de toutes croyances et races.»

Jamie Sam – Les 13 mères originelles

« La création de l’artiste ne naît pas de
l’abandon à l’inconscient,
mais de l’aptitude à le capter »

J.L Chalumeau – Lecture de l’art

« Ainsi, tel le légendaire continent perdu, le territoire sauvage de nos rêves monte et s’élève au-dessus de nos corps endormis, avec ses vapeurs, ses courants, et vient former un abri, une patrie au-dessus de nous toutes. C’est le continent du savoir, le continent du soi. »

Clarissa Pinkola Estès – Femmes qui courent avec les loups

Durée : 45 min

Tout public à partir de 7 ans

Sarah Brun/ Chorégraphe et direction artistique.
Anna-Maria Besnier Bayon et Aline Gubert
/ Danseuses interprètes.
Marie Ausina/ Costumes scénographiques.


Projet en cours de création
(Calendrier des résidences et avant-première en novembre 2019)

  • Février 2019 – Espace Mutin –Bruxelles. 
  • Avril 2019 – La Vannerie de St Simon.
  • Octobre 2019 – AtelierR –Bruxelles.
  • 2 novembre 2019 – Première date dans le cadre du festival danse et continents noirs (projets émergents) à l’Université des Chapous/Toulouse

Production : Centre chorégraphique James Carlès de Toulouse (le CCJC nous a également soutenu tout au long de l’année 2019 avec un accès aux studios du centre et la possibilité de présentations publiques pour différentes étapes de travail). 

Deux Résidences étaient prévues du 20 au 25 avril et du 25 au 29 mai 2020 au Centre culturel des Mazades de Toulouse (Petit théâtre/ Première mise en place de la scénographie et réflexion sur un plan lumière possible) mais elles ont été annulées au vu du contexte actuel… et nous ne savons pas encore s’il sera possible de les reporter.

D’autres demandes sont en cours auprès de partenaires mentionnés ci-dessous pour deux prochaines résidences avant la sortie de la pièce nous l’espérons au printemps 2021.

Résidence à l'atelieR - Bruxelles

Soutiens et partenaires (co-productions)

Le Centre chorégraphique James Carlès et  Le Centre culturel des Mazades – Toulouse ; 

La Vannerie – St Simon ; 

L’AtelierR  et l’Espace Mutin  – Bruxelles.

En cours de demande :

Sur Toulouse 

Espace Job 

Le centre culturel Alban minville 

Mix’art myrys

TPN 

 France/ Hors département… 

Le Vivat – Armentières, Danse à Lille / CDC

Bruxelles

Le Bamp

Peintures de Léonora Carrington